Témoignage d’un homme schizophrène

schizo1-624x294-624x250

Bonjour,

Je suis T. J’ai toujours eu les pieds sur terre, je suis réaliste et j’ai toujours réussi à garder la forme pour travailler et faire ce que l’on doit faire tous les jours. Mais voilà, toujours et jamais sont des concepts qui n’existent pas. J’ai fait un burn-out il y a 4 mois, c’est ce qui m’amené ici, peu avant ce burn-out j’ai rencontré L.Cela faisait quelques semaines que je voyais un psychiatre sous les conseils d’amis. J’ai été diagnostiqué schizophrène et d’un « état limite ».

Etat limite bipolaire en fait car j’ai des montées et des descentes fortes mais pas au point de certains bipolaires comme L. Je garde les pieds sur terre je ne peux pas monter trop haut. Bref sur le coup je me dis « ok mais je ne me sens pas malade » . Je ne considère pas avoir un problème mais je me renseigne un petit peu quand même. Et je découvre que nombre de choses que je considère comme normales ne le sont pas pour les gens « normaux, » j’apprends également que certains événements de ma vie sont directement liés a la schizophrénie.

Les effets majeurs qui m’ont perturbés

Je n’arrivais pas à maintenir une relation de couple, j’étais sans cesse influencé par : la paranoïa grave abusive, la jalousie, j’étais possessif, et j’entendais des voix, du sexe. En fait, un film démarre dans ma tête, une histoire se raconte et finit toujours pareil. Au début j’entends ma copine comploter, avec des amies à elle ou avec un mec, puis j’entends tu fais quoi ? T’es ou ? On se voit ? Mon copain il est au travail ! Et pour finir c’est ma copine que j’entends dans ma tête en train de se faire baiser par un autre gars. Alors de tout cela résulte que je vais partir du travail de manière inopiné, que je vais rouler à 200 km/h voire plus et passer entre les voiture a moto, je déboule chez moi comme un fou et dans ma tête c’est certain je vais les surprendre. Mais lorsque je rentre chez moi elle est la sur son canapé à regarder la télé, alors je deviens fou et je me mets à fouiller les pièces a la recherche de divers indices mais je ne trouve rien de concret.

Que devais-je en conclure ?

  1. Ce que j’entends est irréel mais lorsque j’entends je ressens aussi
  2. Il y a un complot derrière tout ça le mec a du partir

J’ai essayé de me dire que c’était irréel et que c’est moi qui déconnais. Tous les jours le processus continuait, jusqu’au jour où l’on s’est séparé. J’avais 22 ans et j’ai fait un choix, le choix de ne plus jamais laisser ma parano intervenir dans mes relations de couple et je n’ai plus entendu de voix à ce sujet au fur et à mesure du temps. Plus tard j’ai fait une grosse théorie du complot sur mes amis et j’ai pris la décision de couper les ponts avec tous mes amis. Théorie qui s’est résorbée au fil du temps et j’ai toujours mes amis. A l’école et au travail j’entends les autres dans ma tête qui me critiquaient ou disaient du bien. Et puis j’ai fini par craquer : burnout, psychiatre, dépression, andalé !

Je suis à l’heure d’aujourd’hui toujours en arrêt mais je vais bientôt reprendre le travail, je prends un traitement qui supprime totalement les voix, je n’ai donc plus d’absences lorsque l’on me parle. Je ne suis pas « dans ma tête » je suis présent, je suis plutôt dans le bon, j’ai arrêté d’être parano et les théories du complot ne m’envahissent plus. Mais c’est très bizarre de penser en étant seul, c’est moins drôle, il y a des chances pour que j’arrête ce traitement mais en temps et en heure. Ce que je veux faire passer comme message c’est qu’il y a des moyen de lutter et de se débarrasser de ce qui nous gêne, je ne suis pas encore vraiment bien mais je cherche et je continuerai de chercher je veux me sentir bien il n’y a pas de raison faut pas baisser les bras et y a un truc très important à retenir : c’est en se forçant au départ à faire (ménage, courses…) Qu’on fait partir la dépression, l’ennui, le vide, la solitude alors c’est facile à dire mais c’est plus difficile à faire, je suis également confronté à ça.

Bon courage à bientôt.

T.

Publicités

3 réflexions sur “Témoignage d’un homme schizophrène

  1. Salut c’est L., je lui dirai d’aller lire ton commentaire 🙂 Il y a des dimensions surprenantes et très profondes dans la schizophrénie, beaucoup plus que cette parano déjà insupportable qu’il avait envers ses anciennes relations. Pour l’instant écrire n’est pas bon pour lui apparemment, il voit un nouveau psychologue qui je pense va lui apporter beaucoup. Surtout ce que les psychiatres passent à la trappe ce sont les morceaux de « réalité » dans ces « délires »… Je pose d’abord beaucoup de pavés, de fondations avant de m’attaquer à la partie « mystique » de ces psychoses.

    Je gère les tags, j’en fais beaucoup afin d’avoir un maximum de visibilité, c’est grâce à l’abondance de tags que je me suis vite retrouvée sur le blog de W. et j’en avais besoin urgemment. Un des prochains articles que j’ai commencé à écrire est sur le suicide… Je pense toujours à combien de temps j’aurais dû galérer si je n’avais pas eu cette lueur d’espoir. Merci de faire rester ce blog parmi nous ! 😉

    J'aime

  2. Merci pour ce courage de témoigner, de toutes façon anonymement, comme Miss L. Anderson, ou Robison, pour noyer le poisson à berk. Je savais déjà que schizo et PMD, toutes les deux des psychoses, amenaient à la perte de contrôle, plus ou moins hallucinée (Cf les hallu du mec dans ce film « Happiness Therapy », bipo qui « construit » une infidelité de sa nana, probable bio à la base).
    Bref, entre psychotiques, nous nous comprenons bien, parce qu’il y a une grosse dimension : AFFECTIVE, qui passe à la trappe avec les psy et a fortiori avec les pas psychotiques…
    d’où le succès du blog de W, y compris avec les pas HS (HS, ceux qui ont des ratés…).
    Le problème d’avoir eu une perte de contrôle, c’est qu’elle hante la victime (soi même) alors qu’elle a cessé de faire peur aux autres…
    d’où l’importance de témoigner…
    ces petits commentaires sont des petites pierres pour que le blog reste avec nous.
    attention à l’excès de tag ? ça marche sur google ?
    salut, à une prochaine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s