La bipolarité est-elle liée à la douance ?

CGCD

Diagnostiquée « surdouée, précoce, zèbre, HQI, haut-potentiel…. » en novembre 2012 à la suite d’une dépression qui a nécessité l’arrêt de mes anciennes études.Ce n’est que 2 ans plus tard, en 2014, que je fis ma première et encore seule à ce jour crise maniaque, ce qui permis de poser le diagnostic de bipolaire.

Je suis plutôt quelqu’un dans le questionnement et dans l’évolutif. J’ai fini par admettre et accepter l’existence de ces deux situations, malgré que je sois passée comme beaucoup par le déni, la colère, la tristesse, les idées noires, le découragement, la culpabilité, l’injustice… Encore une palette de sentiments très colorées et qui persistent à des degrés moindres et variables encore à l’heure actuelle. Malgré toute la volonté et l’énergie que je mets au quotidien pour accepter et intégrer le trouble dans ma vie.

A l’époque de mes recherches sur la douance, j’ai été adepte quelques mois de ce forum : http://www.zebrascrossing.net/ Pendant 5 mois, je n’ai pas travaillé ni fait d’études. J’avais donc tout mon temps pour plonger dans cet univers inconnu. J’ai tout de suite adopté le terme zèbre. Je voyais tout le monde se quereller sur les termes de haut-potentiel, surdoués, etc. J’étais heureuse de constater que d’autres personnes traversaient les mêmes épreuves, les mêmes questionnements, et la volonté de trouver des solutions pour s’adapter. Je suis partie de ce forum, faute « d’actions concrètes ». Que vous soyez HQI ou non, je vous conseille d’aller lire ce forum car des sujets très intéressants et des questionnements peuvent vous intéresser. J’ai écris dans l’article « la théorie de l’échelle » expliquant que l’on retrouvait souvent le « génie » chez les « fous ». C’est désormais prouvé par la science et relayé par les médias. Rien qu’à voir ces personnalités qui ont changé le monde et constater qu’elle avait toutes ce qu’on appelle « ce grain » de folie ou de génie, vous choisissez… 🙂

Je suis partie du postulat que tous les bipolaires ne sont pas surdoués. Je le remets en question . Pourquoi ? Parce que le schizophrène dans mon couple va être diagnostiqué HP, parce que mon ami bipolaire Nini présente aussi toutes les caractéristiques. En effet, dans son enfance sa maîtresse et ses parents doutaient. Je n’ai pas un champ d’étude assez large sur les personnes bipolaires pour savoir si elles présentent toutes des similarités avec la douance. Car si je pouvais rapprocher la bipolarité de la douance, alors nous ne serions plus bipolaires, mais tous surdoués, la bipolarité n’était qu’une comorbidité ? (une conséquence).

Vous pensez peut-être « facile et bien pour l’ego de se déclarer génie plutôt que fou ». Je dirai dans un premier temps que c’est vrai. Mais not so simple. Elle changerait simplement tout, et toute la vision de la bipolarité, et ce terme n’existerait plus. On ne serait plus « bipolaires » mais zèbre avec troubles associés. Il est souvent le cas où les surdoués sont dyslexiques, bipolaires, etc. La bipolarité chez moi n’est peut être que l’expression de ma douance… C’est timidement que les zèbres posent la question, je l’affirme aujourd’hui pour mon cas, les deux sont intrinsèquement liés. Et là où je vais plus loin, c’est que je commence à étudier d’autres théories comme celle de « la désintégration positive » de Dabrowski. En très très résumé, il dit que ladépression par exemple est un moyen adaptatif de l’humain pour accéder à un niveau de conscience supérieur. Et j’ai bien dit de conscience, pas d’intelligence.

Ainsi, si la bipolarité n’est qu’une conséquence et non plus la cause, une refonte complète de la prise en charge serait permise ? Nous laisser vivre à 100% nos dépressions, nos crises maniaques, sans les médicaments ? Ce qui me gène à l’heure actuelle dans mon quotidien c’est de prendre un traitement qui certes, me semble apporter un mieux-être et me protéger contre une dépression ou une manie dévastatrice, ne me donne aucunement la solution à mes problèmes quotidiens. Je ne sais toujours pas comment gérer mes émotions, ma sensibilité, mes relations avec les autres, etc. en tout cas mes différentes stratégies pour l’instant n’ont de l’efficacité qu’à court-terme et me donnent un mal-être physique mental et moral important. Je rêve qu’on change complètement la prise en charge de ces « pathologies » et qu’on me dise un jour « votre fonctionnement est normal, votre cerveau est différent simplement ».Il vous donne une hyperstimulation à l’extérieur ce qui entraîne le manque d’intégration par rapport à des gens « dans la norme » dans une société créée pour et par la « norme » (sans jugement d’ailleurs, il me semble logique de construire pour le plus grand nombre). Je le répète, je crois qu’il est temps qu’on se fasse notre place et que les hors-normes fassent partie du système, mais avec des normes qu’on tolère et pour lesquelles ont les reconnaît, à l’image d’une tolérance de quelqu’un qui vient d’un pays différent. Après tout, la bipolarité tout comme la schizophrénie est considérée comme un « handicap ». Ceci reste un vaste débat et sera sujet certainement à un autre article…

Si vous avez eu le courage de m’avoir lu jusqu’au bout, je vous invite à faire quelques recherches sur la douance et ses caractéristiques et voir si vous vous y retrouvez. Il est fréquent de trouver dans nos populations cette population-là, et ce sera peut être le début d’un changement et d’une prise de conscience dans votre vie, qui sait 🙂

Tenez-moi au courant !

Je vous embrasse,

L.

Publicités

3 réflexions sur “La bipolarité est-elle liée à la douance ?

  1. Bonsoir Helene,

    C’est lorsque j’ai refusé de me laisser définir par les autres et que je me suis délestée de mes étiquettes sociales, que j’ai commencé à aller mieux.
    L’Homme est un être complexe et en perpétuel changement, il faudrait donc une multitude d’étiquettes pour le définir chaque jour, au plus près de ce qu’il est réellement.
    Se focaliser sur « HPI » et/ou « bipolarité » peut faire perdre de vue l’essentiel : l’être humain.

    C’est en développant ma connaissance de mon être sensible, de ce qui le fait souffrir, l’angoisse, mais aussi de ce qui l’apaise et le met en joie ; que j’ai pris véritablement soin de moi dans ma globalité.
    Je sais que j’ai plus fortement des fragilités et des capacités, mais je n’ai pas besoin de mettre un terme scientifique sur cette différence, ainsi j’avance plus librement.

    Helene, moi-même maman de 3 enfants et notamment d’une ado (moins âgée), je peux comprendre à quel point cela doit être une situation difficile à vivre pour toi. Se sentir impuissant face à la souffrance de son enfant… Avec le recul, je peux t’affirmer que l’épreuve de la « bipolarité » m’a permis de découvrir ma sensibilité et de grandir intérieurement.

    Je souhaite à ton fils qu’il trouve SA voie du « mieux-être », la voie où il est en total accord avec ce qu’il est véritablement et dans laquelle il aura une réelle sensation de « bien-être ».

    Confiance !

    Céline.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Mon fils de 17 ans a été révélé HPI vers l’âge de 7/8 ans et a été diagnostiqué bipolaire avec tendance psychotique récemment.( 17 ans) ( questionnaire et entretien). Année du bac, anxiété, stress l’ont conduit vers une dépression en fin d’année.
    Suivi par une psychiatre et sous traitement médical,je me pose aussi la même question HPI et/ou bipolaire? Mais je ne trouve pas vraiment de réponses ou d’études scientifiques sur le sujet.
    Il semblerait que la médecine ne sache pas encore vraiment répondre à cette question d’ailleurs.
    Nous avons choisi de ne pas trop nous disperser et de poursuivre avec ce médecin mais sommes nous sur la bonne voie?
    J’essaie de trouver des médecins psy qui se sont penchés sur le sujet mais pour l’instant rien…
    et quand on pense trouver quelqu’un , les RDV sont à deux ou trois mois…

    Nous voudrions l’accompagner au mieux, trouver THE médecin , la bonne thérapie qui lui conviendra à lui…Mais chaque personne est différente et chaque prise en charge est en de même.
    Devons nous creuser du côté aide bipolaire ou aide HPI?
    Je lis en ce moment le livre de David Gourion, médecin psychiatre et professeur en neuroscience, sur la fragilité des jeunes adultes..très intéressant.Beaucoup d’explications et d’argumentation accessible au grand public.
    Je me suis rapprochée des ouvrages de Jeanne Siaud Fancchin.
    Bref j’essaie de comprendre….

    Bon courage à vous aussi!

    H.

    J'aime

    • Bonjour,

      Poser le diagnostic de la bipolarité sous-entend plusieurs dépressions, accompagnées de phases « hautes » sans forcément qu’elles débouchent sur une crise maniaque. C’est peut être un peu tôt qu’en as-tu pensé ? En sachant quand même que j’ai fait ma première dépression (sans poser de diagnostic dépression) également juste avant le BAC… à son âge précisément. Quel traitement prend-t-il ? Comment le vit-il ?

      J’avais essayé cette année de trouver une psy alliant les deux côtés : la douance et la bipolarité, on a fait un essai par SKYPE et en fait je n’adhérais pas du tout, comme avec beaucoup de psy, j’ai eu l’impression qu’elle ne m’apporterai rien que je perdais mon temps et mon argent car je voyais ses supposées failles à elle. Il se peut qu’il finisse par réagir ainsi aussi… Je ne lui souhaite pas évidemment, j’espère toujours trouver un thérapeute qui me convienne.

      Je n’ai rien trouvé de probant également, je te laisse le lien d’un site pour HPI : http://www.zebrascrossing.net/
      Et pour la bipolarité : https://laviedunbipolaire.wordpress.com/

      Bon courage, n’hésite pas à passer si tu as du nouveau là-dessus !

      L.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s