C’est la petite bête qui monte, qui monte, qui monte…

Chercher-la-petite-bete-1024x940Je pense pouvoir dire aujourd’hui que je suis en « hypomanie » depuis 2 semaines. Un indicateur de la montée est aussi lié au nombre de publications sur le blog. Si vous avez dans votre entourage des personnes bipolaires, surveillez leur rythme de publication (Facebook, blog, SMS, etc.) Donc si vous lisez un ou plusieurs articles par jour c’est lié à mon humeur.

L’hypomanie de manière simple, c’est la phase d’humeur haute de la personne bipolaire. Les bipolaires de type 2 y sont plus sujets, car leur phase n’évolue en gérénal pas jusqu’à la crise maniage, la bouffée délirante. D’ailleurs, je me demande toujours si je suis bipolaire de type I. e sais que vous hérissez le poil à la vue de toutes ces cases, mais en premier lieu j’essaie de partir de cette base dans mes réflexions.

Les « symptômes » : je suis donc à la fois pleine d’énergie, créative, motivée, tout en étant plus irritable, en ayant moins besoin de dormir. Cette énergie est mal contenue et me fatigue rapidement. Cela crée un état spécial d’excitation et de fatigue en même temps. Je préfère être quand même ainsi que uniquement dans la dépression. Pleine de projets, la tête qui fourmille et de l’efficacité tout de même. Je fume beaucoup plus de cigarettes, j’ai des listes toutes cadrées pour toutes les activités que je fais dans la journée, et j’arrive à m’y tenir. Je me lève à 6h le matin, je bosse jusque 17h parfois avec 10 minutes de pause (mais parce que je le veux bien…) et je rentre chez moi, hop petit casse-croûte (bon OK, gros casse croûte, je me venge sur la nourriture… un excès de plus), une petite douche et je me remets devant l’ordinateur. Comme aujourd’hui par exemple, et je chie un article de plus sur mon blog, avant d’aller continuer mon travail scolaire.

Alors oui, parfois ça a du bon d’être bipolaire. Et parfois, essayez d’en être fier, et de tirer parti de ce que vous êtes. Je ne bois qu’un thé le matin (j’ai arrêté le café depuis plusieurs mois) je reprends petit à petit la cigarette électronique, et je veille toujours à mes heures de sommeil, minimum 8 heures. Quand je n’arrive pas à me décontracter, je mets l’hypnose. Quand on est dans cet état, ça fait plaisir. On se sent efficace, moins fatigué. Si je pouvais être ainsi constamment je serai très contente. Il ne faut pas que cela bascule dans un sens ou dans l’autre, donc ne pas attiser jeter de l’huile sur le feu mais profiter de ces instants de productivité. Je sais mieux gérer mes priorités, je concentre désormais mon énergie sur des projets essentiels à court terme : l’école, le travail, mon blog, ma vie sociale réduite à sa meilleure extraction. Et je deviens une « coach » pour le commun des mortels alors que paradoxalement, je devrais justement être la coachée. Sujet d’un autre article…

Je vous embrasse,

L.

 

Publicités

2 réflexions sur “C’est la petite bête qui monte, qui monte, qui monte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s