Ces matins où tu te lèves.

Ces matins où tu te lèves, où tu te dis que tout t’insupportes, à commencer par ta mère, puis ton patron, puis les élèves avec qui doit travailler.

Ces matins où tu te demandes si un jour tu vas arrêter de jouer la comédie, parce que tu sens que ce n’est pas le bon chemin, et en même temps, tu ne sais pas où aller.

Ces matins où tu te lèves, c’est déjà bien. Ces matins où rien ne va mal, mais rien ne va bien.

Ces matins qui te rappellent que ça fait longtemps que tu ne vibres plus.

L.

Publicités

2 réflexions sur “Ces matins où tu te lèves.

  1. Salut toi, j’ai écrit un article ce matin, bien plus sombre, mais exactement le même ressenti… Nous aurions beaucoup à partager 😉 je débute seulement mon « blog » mais mon chemin de vie est plutôt parallèle au tien… je reviendrais te voir, je te suis avec grande attention !! Courage à toi, je t’embrasse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s