Association pour les bipolaires : Argos 2001.

Hier, une première. Ou plutôt, une seconde !

Je suis allée échanger avec un groupe de personnes atteintes des troubles de bipolarité, accompagnés ou non de leurs proches. 

Nini était avec moi. De son plein gré. Ou presque 😉 Pour rappel : Nini est un nouveau personnage régulier de ce blog. Dans la vie réelle, c’est un ami depuis 11 ans maintenant. Nous nous sommes rencontrés au lycée en seconde. Nous nous sommes perdus de vue pendant 3 ans. Nous nous sommes retrouvés il y a 1 an, tous les deux nous annonçant le diagnostic de la bipolarité. Y a pas de hasard ! 😀

 ARGOS 2001 représente une association de malades psychiques et de leurs proches et elle défend une cause encore mal connue du public et du corps médical et des autorités sanitaires et sociales : «Les troubles bipolaires». Ses activités essentielles consistent dans des groupes de paroles pour les patients et leurs proches ainsi que des conférences faites par des psychiatres spécialisés sur les troubles bipolaires. Elle est implantée dans toute la France. 

>> http://www.argos2001.fr/fr

Le ressenti de ma 1ère réunion Argos 2001

Nous sommes arrivés mal à l’aise. Oui oui, même-moi plutôt à l’aise avec ce style de réunion, de prise de parole. Une table en rond et une quinzaine personnes. La raison ? Un groupe de parole d’une heure autour de la bipolarité. Un tour de table s’est effectué, à la façon d’alcoolique anonyme ! 😉 En général, la présentation incluaient la du diagnostic, nos difficultés, la situation actuelle, les attentes de ce groupe de paroles. Ensuite chacun pose des questions, la discussion est ouverte. La moyenne d’âge se situait environ dans la tranche de la cinquantaine. Ils se connaissaient tous, à l’exception d’un monsieur diagnostiqué depuis 3 mois. Il était accompagné de sa femme investie. Ils pratiquent déjà depuis des années l’hypnose, la fascia-thérapie ( ??? ) : http://www.fasciatherapie.be/spip.php?article11. Nous étions les noobs, les plus jeunes. J’ai beaucoup pris la parole. Je suis dans l’action. Au chômage depuis 1 mois, je remets en question mon futur.

Les infos utiles

J’ai pu me rassurer (ou pas ?) : leur vécu de travail comptait des parcours en dents de scie, des burn-out, des ajustements. Tout comme moi.

La déclaration de reconnaissance de travailleuse handicapée est différente de recevoir l’allocation adulte handicapé, plus difficile à obtenir. Conséquences : les grosses entreprises ont une obligation d’embauche 10 %  de travailleurs handicapés. Avec des aménagements du poste, du temps de travail, pour un même salaire (apparemment). Ce sera ma bouée de sauvetage ! D’autant que nous pouvons ne pas déclarer ce statut et s’engager professionnellement sans bénéficier de ce statut. Je vais me renseigner plus en profondeur. Je pourrais peut-être travailler dans le domaine qui me plaît, en statut salarié, avec un salaire décent ! Mais certes pas mirobolant. Ce qu’il me faut, c’est un métier que je tienne sur la longueur.

Des informations sur les psychiatres et psychologues spécialisés en troubles bipolaires.

L’important en quelques mots

  • 1 heure, ça passe très vite !
  • On apprend plus vite avec l’échange direct !
  • L’échange direct est humain, chaleureux.
  • Les bons plans arrivent plus vite.
  • Nous ne sommes pas seuls.
  • Témoignages d’espoir de bipolaires heureux.
  • Tabou des mots : nous sommes « porteurs » de la bipolarité, « souffrant de », « atteint de » … Pour ne pas les froisser, j’ai joué le jeu ;).
  • A refaire au plus vite !

L’association fait un groupe de parole pour les schizophrènes. J’y vais avec T. la semaine prochaine. Au prochain compte-rendu !

D’autres rencontres sont organisées, mais par l’association des hypersensibles. Tout est expliqué dans ce blog et cet article, signé W. explorateur de l’être : Séjours HS

A bientôt, je vous embrasse,

L.

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Association pour les bipolaires : Argos 2001.

  1. Bonjour,
    Je pense que les groupes de paroles sont très important pour les personnes souffrant du trouble bipolaire . Les échanges sont vraiment différents que ceux que l’on peut avoir avec un psy . Et effectivement à la fin nous somme plus soulagé qu’au début de la séance, car généralement nous avons vidé notre sac sur notre maladie et nous repartons tous avec plein de bon plans et conseils pour soulage cette bipolarité .

    Courage,

    J'aime

  2.  » Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous une heure auprès d’une jolie fille et ça vous semble durer une minute. C’est ça la relativité. « 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s