Entre envie et raison, passion et discipline.

B_science_cognitive_religions.jpg

Nous sommes bipolaires ou nous ne le sommes pas !

Il est par ailleurs usuel que j’entende à toutes les sauces  » mais tu es bipolaire ! « . Preuve que ce mot existe dans le langage courant des gens qui ne savent pas ce que c’est.

1 semaine que je suis revenue de mon emploi saisonnier. Par rapport aux autres saisons, je ne suis au moins pas revenue alcoolique.

Pour le reste…

Je suis perturbée. Trèèèès perturbée. 

Comme tout le monde, j’ai des problèmes existentiels. J’ai arrêté d’essayer de savoir si j’attribuais tous mes dysfonctionnements à la bipolarité ou à la douance.

Je pense que c’est lié ! Mais il n’y a tellement pas de solutions que j’ai abandonné et que j’essaie de les trouver seule.

Mon cerveau bouillonne inlassablement. Tout le temps. Quand il ne faut pas, c’est-à-dire tout le temps : voiture, travail, études, rangement…

Ce qui créé effectivement chez moi, s’il fallait nommer, des « troubles de l’attention ». Il existe plusieurs niveaux de troubles de l’attention, je vous invite à vous renseigner si vous vous sentez concernés. Et je vous rassure, vous qui ne portez pas d’étiquettes : votre cerveau bouillonne aussi, et votre attention n’est jamais à 100 % !

Comme j’explique ici : La théorie de l’échelle. je suis comme vous, à un niveau plus extrême. Une hypersensibilité accrue au monde. Et fort heureusement, je ne suis pas la pire ! Parce que ça rend fou !

Comme je l’ai dit dans un autre article, quand on te renvoie ça à la gueule au travail, ça me fait mal. 

Parce que je le sais, et je n’arrive pas à lutter contre. Comme je suis perfectionniste, j’aimerai que l’on n’aie rien à me reprocher. Mais je trouve cette situation indépendante de ma volonté.

Si seulement ce n’était que ça !!!!!

Là on revient sur la notion d’immaturité affective.

Concept qui se réfère à la théorie selon laquelle une partie des anomalies de la personnalité tient à un arrêt ou à une régression dans le développement normal qui conduit l’enfant à l’équilibre de l’âge adulte.

Sous cette expression, sont groupés des traits variés selon la perspective du développement que l’on a retenue : absence d’autonomie, difficulté à gérer la satisfaction des besoins, à contrôler ses réactions et ses émotions, persistance d’une élémentarité et d’une globalité des affects.
On a longtemps mis en rapport ces anomalies avec une immaturité neurobiologique. Ces explications sont considérées actuellement comme trop simplistes. Ou bien la notion d’immaturité a seulement une valeur descriptive et comparative, et le problème est d’en étudier les causes, ou bien elle entend se fonder sur une théorie du développement, et celle-ci demeure problématique.

En fait, je viens de faire une recherche sur internet.

L’immaturité affective concerne le trouble bipolaire ET la douance.

Alors je vais de ce pas lire les solutions ?

En tout cas, sachez que je suis très déçue de moi-même. Avoir une telle lucidité, conscience de moi, de mes défauts, et être incapable de me contrôler. Je sais ce qui est bon pour moi, mais je n’arrive pas à lutter. Je vais consciemment vers la banqueroute.

Comme tout le monde, me direz-vous !

J’ai bientôt 28 ans, et je souffre d’immaturité affective.

Vais-je trouver mes solutions ?

Affaire à suivre.

Merci Google. Rappelons qu’il faut lire avec esprit critique Google et d’une manière générale toutes les informations.

Bien à vous,

L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s