Après la pluie, le beau temps.

Hello les d’jeuns !

Une petite réflexion du soir.

Mon frère est passé à la maison, déverser son mal-être outrageusement. Il boit 1 bouteille de whisky tous les 2 jours, il fume des pétards, il baise sans capote, et désormais il est convoqué au tribunal parce qu’il n’a pas payé ses amendes, puis délit de fuite, etc.

Il va avoir la trentaine, c’est un garçon au physique normal et je crois même mignon d’après mes copines ! Il avait de bonnes notes à l’école (au collège) il a été élevé comme moi ni dans un quartier, ni dans le besoin.

Je ne vais pas retracer sa vie. On a vécu les mêmes traumatismes : divorce de nos parents, femme de mon père horrible qui nous a coupé de nos 3 petits frères depuis désormais 7 ans, échec des études, dépressions, échecs sentimentaux, ne toujours pas savoir ce que l’on veut faire de notre vie…etc. 

Comme tout le monde, nos traumatismes, que l’on gère plus ou moins bien selon notre sensibilité. C’est clair que ma mère lui et moi, on est très sensibles !

Il me parlait, je le laissais parler. J’ai lu que ça fait plus de bien de laisser quelqu’un qui va mal parler sans l’interrompre et ni donner des conseils. Puis poser quelques questions qui font réfléchir, subtilement.

Une séance de 2 heures de psy avec sa sœur, hé ho, donne-moi 100 € fréro 😉 !

Je le regardais, tel le miroir de moi-même. Et au final de l’humanité. Le fréro qui s’auto-détruit, qui le raconte, tout à fait conscient de son auto-destruction, de ce qu’il faut faire pour aller mieux. Puis après là il va s’acheter sa bouteille de whisky pour finir la soirée.

L’humain a conscience de ce qu’il fait, et je crois que c’est là son pire fardeau ?

On fume, alors que fumer tue. On mange gras, sucré salé, alors qu’on sait que l’on va prendre du poids, avoir des problèmes de santé… On couche sans capote dans l’espoir de  » ça va passer, pas de maladies, pas d’enfants… » .

La liste est longue de tout ce qu’on sait être bien pour nous.

Vous avez peut être des proches à vous qui sont dans cette situation, qui se sentent déprimés, dépressifs. Je ne panique pas, j’ai l’habitude !

Je sais qu’après la pluie, vient le beau temps.

Quand je suis dans des meilleurs moments, comme en ce moment, je savoure chaque seconde avec une joie indicible. Je vous jure ! Et ça commence par : j’ai un toit au-dessus de ma tête, du chauffage, à manger et à boire.

Nous l’oublions souvent. Dans l’abysse de la dépression, le cerveau est incapable de penser quoi que ce soit, de toute façon.

Personnellement, en dépression profonde, je n’arrive même pas à ressasser le passé, je dors et mon cerveau ne fonctionne plus, point. 

Que faire, que faire ? Je lui ai demandé s’il voulait s’en sortir, aller mieux. Il m’a dit oui. Je lui ai dit  » Un psychologue c’est bien « . Non. Des cachets ?  » Oh non « . On a essayé de lui donner des conseils qui marchent pour ma mère et moi, j’ai essayé de lui montrer le positif.

C’est tellement embrouillé un être humain, c’est un cercle vicieux. Il boit et fume parce qu’il va mal, il va mal parce qu’il boit et fume, par exemple… Il ressasse son passé et il doit comme tout en chacun vivre son présent et préparer son futur.

La seule chose que j’ai pu lui dire, c’est :

 » Tu verras, souviens-toi, qu’après les moments difficiles tout va mieux. « 

C’est vrai non ?

 » On est là avec maman, passe-nous voir quand tu veux. On t’aime. « 

Si vous avez quelqu’un autour de vous qui déprime/vit une dépression, l’assommer de conseil ne sert à rien (vécu de dépressive !).

Vous êtes là, vous laissez parler, ou vous laissez le silence.

Vous êtes là, et c’est déjà beaucoup pour cette personne que vous aimez. Son cerveau est encore présent !

Dites-vous que ça ira mieux bientôt. Et vous le savez tous, qu’un jour vous êtes allés mieux.

Bonne nuitée,

L.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s