Après la pluie, le beau temps.

soleil

 

Salut les terriens !

Un petit moment que je cherche le titre de cet article.

Des années à lire, à observer, à aller dans les situations à problèmes, souffrir, puis y retourner jusqu’à être clouée au sol, again et again jusqu’à comprendre qu’il faut apprendre de ses erreurs. Pour enfin, vivre toutes ces phrases qu’on aimerait faire siennes. Alors je les écris aujourd’hui, pour les relire peut être en cas de coups durs , et peut être pour déclencher chez vous une prise de conscience. Directe ou lointaine. Toujours ce souci de partage. Sans les autres, je ne me sens quand même pas complète.

Je vous fait par de mes dernières découvertes de ces dernières semaines, en fait, de mes dernières découvertes depuis toutes ces années où je cherche le bonheur, chaque jour qui passe.

Lire la suite

Publicités

Il est temps de goûter au bonheur !

Route_Bonheur

Premièrement, je remercie les anxiolytiques, le Xanax. Je lis partout sur les forums les alertes pour informer des effets secondaires : très forte dépendance, troubles liés ( perte de mémoire, diminution de l’attention, etc. ). C’est vrai.

Pourtant. De mon côté, sans eux, je serai encore dans mon lit à faire des cauchemars et à être alitée, en totale dépression. Ils me permettent de libérer mon esprit, de cacher mes angoisses sous un pansement, de me faire dormir quand je n’y arrive plus, le temps que je puisse agir pour mieux organiser ma vie.

J’ai fait le choix de la médication : thymorégulateur Lamictal 200 mg, anti-dépresseurs fluoxétine ( Prozac ) le minimum, et maintenant Xanax le minimum.

Lire la suite

La bipolarité, l’amour, et les signes.

Merci pour vos commentaires encourageants !

Pour ceux qui me suivent, ce blog est alimenté en majorité par des articles dépressifs, d’angoisses, de crises existentielles, de renoncement…

Je crois que la vie n’est qu’une succession de hauts et de bas. C’est pareil pour tout le monde ! Mais c’est comme si nous – pauvres hypersensibles que nous sommes – nous remettions à chaque fois notre existence entière quand nous sommes en période basse. Les gens autour de moi ne semblent pas s’enfoncer si profondément dans de telles tergiversions. 

Comme si le ciel nous tombait sur la tête, avec la certitude tenace que nous n’en sortirons jamais et que nous allons souffrir, souffrir, toute notre vie, dans un cercle sans fin.

Oui, nous souffrirons. Mais oui, je crois que l’on a le droit à ces éclaircies. Comme tout le monde.

Lire la suite

Ça ressemblerait presque à l’amour ?

Yo les d’jeuns,

J’estime qu’un blog doit aussi être alimenté par du positif.

Ce n’était pas le cas depuis longtemps. Baffes dans la gueule pour les boulots, baffes dans la gueule pour rendez-vous de quelques soirs… Le moral n’était pas au beau fixe. Même si je commençais à aller mieux en me sortant les doigts du cul.

Il est venu le temps où je traîne donc sur les sites de rencontres, affirmant mon envie de rien du tout. Pas de plan Q, pas de sexe friend, surtout pas de couple… Je dis que je recherche des rencontres de gens sympas.

Bien-sûr, personne sur ce genre de site ne cherche une rencontre sympa ! 🙂

Lire la suite

Et allez, l’angoisse a repris le dessus.

Hello,

Ah ah ah, quel processus auto-destructeur ! Quelle fille je suis, qui n’accepte pas le bonheur qui vient !

J’essaie de saboter ma relation avec mon nouveau chéri. Par exemple, lui il me dit que ça fait  » 2 semaines  » entre nous. Je réponds  » t’es gentil, 3 jours « .

Les textos ne comptent pas pour moi. Enfin, ils comptent beaucoup. Je regarde mon téléphone toute la journée, j’ai peur de ne plus rien recevoir.

Lire la suite

Auto-hypnose : on pense toujours la même chose.

orelsan.jpg

Hello la planète !

Hier soir j’ai enfin fini le bouquin prêté par mon pote il y a 4 ans : Apprivoiser le changement par l’auto-hypnose.

Si je ne dis pas de conneries, j’ai lu qu’en fait on pense tous les jours aux mêmes choses, à 95 %.

Quand je relis mes textes d’il y a plus de 10 ans, et mes articles ici, et mes conversations en vrai… Qu’est-ce que je radote ! C’est fou ça.

J’ai relu mes deux derniers articles. Ah ah. Mes deux derniers flirts ont été deux blonds aux yeux bleu, et j’ai l’impression de vivre en fait les mêmes choses. C’est navrant ! Voilà pourquoi le couple me semble tronqué.

On veut voir ce que l’on cherche chez l’autre. Les mêmes peurs remontent. Je suis passée de l’un à l’autre sans problèmes.

Aujourd’hui lui, demain qui ?

J’écris la même chose, la même chose… Tant mieux, si vous lisez mes articles, au moins ça rentre dans la tête !

Il serait bon que j’écrive quelques passages de ce livre pour vous faire une introduction à ce qu’est l’auto-hypnose. Depuis le temps que j’en parle. J’ai vraiment mis longtemps avant d’accepter que cela puisse avoir un effet. Par contre l’inconscient, je l’ai bien connu puisque je considère ma crise maniaque comme un voyage dans l’inconscient !

Il y a vraiment des phrases très claires. Mais j’ai un peu la flegme, j’ai 3 articles en attente que je n’ai pas écrit et qui sont restés en brouillons, et deux autres articles qui sont dans ma tête. C’est dur de finir ce que j’ai commencé bordel de cul !

Voilà ce que j’avais à vous dire aujourd’hui. Peut-être qu’au final, des articles plus courts seraient mieux. D’écrire en plusieurs fois.

Des bisous !

L.

 

La crise maniaque et l’amour.

Je n’ai pas envie de l’écrire cet article. Putain putain putain putain putain putain.

Pourtant si je le fais, c’est que je dois en avoir besoin.

L’amour rend fou ! Oui mais pour une personne bipolaire, faut prendre ça au pied de la lettre !

L’amour peut être le déclencheur d’une crise maniaque… L’amour sous toutes ses formes je pense d’ailleurs.

J’ai eu beau chercher sur le net, personne mis à part mon pote W. dont je parle souvent, a relié le sentiment amoureux et la crise maniaque. Lui c’est simple, à chaque fois qu’il rencontre une fille, il décolle au plafond !

Et pourquoi alors ? Pourquoi nous sommes obligés de vivre ça ? Ça me met en colère.

Lire la suite