Gestion des émotions.

Salut les chouchous !

Ca sort, ça sort les articles !

C’est que pour n’avoir pas eu le temps de penser, réfléchir pendant ces 2 derniers mois, il me reste beaucoup d’informations à traiter, et surtout à écouter. 

Le travail de tri inconscient des informations reçues dans la journée est effectué au jour le jour. Grâce au très important sommeil que l’on s’accorde tous les soirs.

J’insiste sur très important, notamment dans le trouble bipolaire. La réduction de temps de sommeil ou pire, des nuits blanches, va entraîner systématiquement une agitation du sujet ou bien au pire, un détour en hôpital psychiatre car le patient ne se contrôlera plus et aura basculé dans la folie. Passons sur la petite leçon du jour !

J’ai eu la chance lors de mon dernier travail de rencontrer je crois… Des futurs amis ? En tout cas ces personnes me sont proches, tant dans ce qu’on a vécu ensemble, mon plaisir à passer du temps avec eux, à les connaître, et le lien que j’entretiens avec eux encore régulièrement, même de loin.

Il y en a un qui sort du lot tellement il est qualifié de bizarre par les autres. Tiens, ça me rappelle quelqu’un. Suivez mon regard. Ah oui… moi !? 😀 

Lire la suite

Publicités

Je suis … hypocrite. Georgia on my mind.

blondJe me suis rendue compte que l’affluence récente sur ce blog n’avait rien à voir avec les thèmes de ce blog : surdouement, bipolarité , schizophrénie.

C’est l’article : Je suis… un physique. Georgia on my mind. qui remporte la palme du succès.

Un article écrit suite à ma rupture avec T. qui était co-auteur de ce blog sur sa schizophrénie.

Une rupture où j’ai compris que ma sexualité et mon physique avaient beaucoup joués sur son sentiment d’amour. La dépression aussi.

Et pourtant, je voue un culte à ce genre d’éphèbe sur l’image que vous voyez…

Lire la suite

Revirement de situation.

PHASE HYPOMANIE DÉTECTÉE ON /

Erratum : Pour ceux qui ont déjà lu cet article, j’ai utilisé le terme hormone pour désigner une molécule précise.

Ce n’est donc surtout pas le terme adéquat ! Et je n’ai pas vraiment bien expliqué son rôle dans la maladie bipolaire. Donc bientôt je vais rééditer avec les termes usités, excusez-moi pour ce manque de rigueur. 

Pour rappel, je suis bipolaire.

Je souffre de bipolarité. J’ai bipolarité. Je suis atteinte de maniaco-dépression. Je suis hypersensible. I am bipolar.  Je suis un caca.

Mettez-y le terme que vous voulez. ATTENTION.  Je respecte toute personne qui ne souhaite pas mettre un terme qu’ils jugent abrupte, faux, stigmatisant. Chacun fait ce qu’il veut, d’autant que je ne comprends que trop.

Lire la suite

Les freins pour consulter les Psy.

etre-moiGrande résolution.

J’ai décidé de retourner consulter un psychologue et un psychiatre, après  1 an et demi d’outrepassage et d’occultage . Je mets ces mots en italique car ils n’existent pas, mais les inventer est d’un grand amusement pour moi 🙂

Pourquoi tant de temps entre mes consultations chez le psychologue et le psychiatre ? Je le sais depuis longtemps, nous créons nos propres freins à notre avancement. Je ne l’applique pas toujours. Voici une liste de mes freins, et ils sont beaucoup plus nombreux que je le pensais.

Lire la suite

Bipolaire à mi-temps.

Je procrastine, tu procrastines…

Peut être que vous êtes déjà tombé sur ce verbe quand vous étiez désespéré pendant vos études. Assis devant votre facebook/TV cours, vous vous demandiez pourquoi vous attendiez le dernier moment, pour réviser, faire le ménage euh… ne pas faire grand-chose en fait. C’est la capacité de remettre toujours les choses à faire au lendemain, puis au sur-lendemain, et la boucle se répète sans cesse… D’ailleurs une belle compétence, pas difficile à acquérir ! 😉 On ne peut pas dire que je procrastine, surtout pas au début de mon arrivée de déménagement, il y a deux semaines. Pour rappel je vis dans un petit studio avec T. en bas de chez ses parents qui sont des amours.

Lire la suite

Le déménagement : portait de famille.

170px-salvador_dali_nywts

Déménagement physique… et dans ma tête !

Petit rappel, j’ai décidé de finir mon contrat d’apprentissage à son terme le 1er septembre. La cause ? Mon patron, de bonne foi ou non, est revenu sur le montant du salaire convenu. J’étais censée habiter avec T. mon schizophrène de chéri à partir de novembre. J’y suis depuis le 08 septembre !

Lire la suite