Mettre des limites.

Et voilà, ça y est. Putain.

J’ai encore trop parlé. Je me suis justifiée. Cette soirée me laisse la bouche pâteuse et les yeux bouffis, comme le mauvais beaujolais nouveau que j’ai dégusté.

Voilà, elle est là ma foutue sensibilité. Se reprendre à la gueule toutes ses blessures, une par une, et être déstabilisée. Le genre de situation où tu ne t’attendais pas à devoir mettre des limites et hop ! C’est trop tard, tu parles, tu as les yeux humides, au plus tu parles, au plus tu sens le jugement, tu t’enfonces… Le sentiment désagréable commence, pernicieux, et quand j’arrive chez moi tout explose. Allez, c’est reparti, encore combien de séances d’hypnose le soir, de cauchemars, de séances de psychologues pour dédramatiser tout ça. De plus, comme dit une chanson :  » on n’oublie jamais rien on vit avec ». 

Je ne sais pas poser mes limites, et c’est mon plus gros problème. 

Lire la suite

Publicités

Médicaments bipolarité : la juste dose.

Bonjour à tous, Comment allez-vous ?

Bon eh bien, je n’ai pas publié depuis juillet.

Peut être parce que cela a été le mois où j’allais le mieux depuis l’été dernier ? 🙂 Ma mère me disait souvent que les gens heureux n’ont rien à dire. Il est vrai que les textes les plus poignants que j’ai écrit ont été sur la solitude, la souffrance, etc. Souvent quand je suis célibataire. Mais c’est tout de même faux. J’ai des choses à dire, et c’est beaucoup mieux à lire que m’entendre ruminer depuis des mois sur ma dépression qui dure et ma difficulté à supporter mes congénères.

Lire la suite

Le traitement d’une bipolaire

11.05-virus-sida-traitement-medicament.-930620_pics_390

J’arrête les antidépresseurs.

Voilà la principale raison de cet article. Pourquoi ? Il fut un temps, mon petit-déjeuner ressemblait à la photographie.

Lire la suite

Je suis noire.

ob_9076b0_bete-1Je me sens comme une petite boule de suif, toute noire. Une boule concentrée, renfermée sur elle-même. Je viens de rentrer chez moi, j’ai les gencives qui brûlent, le nez et les oreilles bouchés depuis deux mois, les mâchoires crispées. Même si je mets des paillettes sur mes yeux et mes joues, que je sublime le regard par le khôl, il est éteint. Même si je m’habille en rouge vif, que je me parfume, que je me coiffe, que j’effectue ma journée sans (trop) de problèmes, je me sens mal. Je me sens agressée constamment. Par l’extérieur, par les autres, comme si aucune situation était confortable.

Lire la suite

Liste pour essayer de sortir de la bipolarité.

To-Do-Liste

Voici une liste que j’ai écrite il y a quelques mois de moyens pour aller mieux, et que je projette encore d’essayer. Je me suis dit que pour la schizophrénie ce devrait être bien aussi, et même applicable pour tous.

Je n’ai désormais plus aucun a priori sur les différentes manières de pouvoir alléger cet état, même s’ils peuvent sembler farfelus. Je pars du principe de la nourriture :  » On ne peut pas dire que c’est dégoûtant tant qu’on n’a pas goûté « .J’attends de tester les moyens qui s’offrent à nous et de me faire mon avis.

Et vous, d’autres moyens pour vous en sortir ?

Lire la suite